Forum de RP situé en fantasy médiéval où se mêle des oppositions entre anges, démons, et où les humains sont au coeur des turpitudes. Quel camp va prendre le dessus?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Ayonie :: Torkol Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une longue journée

avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 33
Voir le profil de l'utilisateur




Varingua
Villageois
Mar 2 Aoû - 16:46
Le soleil se montrait tout doucement sur le village endormi. Le froid était toujours vif dehors mais dans les maisons il faisait bon. Il n'y avait que quelques personnes dehors. Pour la plus part des sentinelles qui avait fini leur ronde de nuit et qui laissaient la place a celle de jour. Une porte s'ouvrit sans bruit du coté de la maison du chef. Une jeune femme en sortie. Elle poussa un gros soupire en fermant derrière elle . La fille ainée du chef, Varingua, était de corvée.

*Et voila. Je vais devoir me comporter comme une femme aujourd'hui. Cela va être dur. *

Elle salua d'un sourire certaines femme qui elles aussi était dehors. La plus part allait comme elle , vers la grande salle de rassemblement. Elle rejoignit toute les personnes qui l'attendaient. Elle sortie une grosse clé en fer forgée de sous sa grosse pelisse et ouvrit la porte. Elle s'écarta pour laisser passer les quelques hommes qui étaient la. Puis les femmes . Elle ferma doucement la porte derrière eux pour les laisser préparer la grande salle. De son coté , elle avait la pire corvée de chez elle. Aller chercher de l'eau dans le lac . Mais comme elle avait juré sur son honneur de se comporter correctement, elle devait montrer a son père qu'elle en était capable. Elle marcha d'un pas souple vers le lac et commença a casser la glace. Elle avisa alors un groupe de chasseurs, elle soupira, ses deux frères étaient dans le groupe. Ils la virent et lui firent un sourire discret. Comme toujours les autres hommes l’ignorèrent, elle n'était qu'une femme, ils n'avaient pas a la saluer.

*J'aurais voulu y aller moi aussi, pourquoi c'est toujours eux qui ont la partie la plus amusante a faire. Je me retrouve a aller chercher de la glace pour le repas. Heureusement aprés je pourrais tailler l'ours d'hier et garder ce que je souhaite dessus *

En effet , comme elle avait été tiré au sort pour préparer une partie du repas de fête de ce soir, elle avait le droit de conserver ce qu'elle voulait, hormis la peau qui serait offerte au gagnant de leur jeu de ce soir. Cela aussi la chagrinait, elle allait devoir rester assise sagement a coté de sa mère qui elle serait assise a coté de son père, mais sans un mot plus haut que l'autre. Elle secoua la tête pour se recentrer sur sa tache . Il lui fallut un moment pour prendre ce qu'il lui fallait . Elle souleva le baquet en grognant mais retourna vers son habitation. Elle posa ce qu'elle avait prêt des marmites. Elle allait s'attaquer a l'ours qui était dans une autre pièce de la maison quand sa mère et son père lui firent signe de venir les rejoindre . elle s'inclina doucement pour signifier qu'elle arrivait. Son père la regarda vernir vers eux . Son père fronça les sourcils en la regardant arriver. Il lui dit sur un ton de reproche


"Qu'ai je dit hier soir ?
Que je devait rester a la place aujourd'hui
En effet alors explique moi cette tenue "

Varingua grimaça, elle portait une tenue masculine, son père voulait qu'elle porte une robe plus féminine comme sa mère et ses sœurs. Elle ne voulait pas se mettre son père a dos aujourd'hui. Elle chercha une explication plausible même si elle avait fait cela pour s'amuser un peu avant que tout devienne compliquer

"Veuillez m'excuser père, mais comme je devais aller chercher de l'eau, puis m'occuper de l'ours j'ai choisit une tenue plus adapté. Mais je vais me changer si cela vous dérange
-oui dépêche toi , on en sais jamais n'importe qui peu arriver et il est hors de question que ton comportement nous fasse honte "

La jeune femme serra les poings et sa mère secoua la tête. Quand son père était dans cet état il valait mieux se taire et obtempérer. Elle s'inclina avant d'aller dans la petite pièce réserver aux femmes. elle se changea rapidement et pris une robe en cuir souple, qui mettait sa silhouette en avant , elle avait bien vu que sa mère l'avait poser sur sa couche. Elle lâcha ses cheveux pour faire plus sage et rejoignit l'ours qu'on avait mis au centre de la grande pièce a vivre. La jeune femme tiqua, sa mère lui expliqua que son père voulait qu'elle fasse son travail a la vue de tous . La jeune femme grogna intérieurement. Il savait bien ce qu'il avait en tête. Ils cherchait encore a lui trouver un bon parti et quoi de mieux que de montrer qu'elle était douée pour les repas et qu'elle savait se tenir .


*C'est une longue journée qui s'annonce *

Elle commença alors a dépecer l'ours sous les yeux scrutateur de son père qui surveiller toutes les femmes de sa maison
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 02/08/2016
Mar 2 Aoû - 23:23
Une longue journée
Encore un jour qui se levait… Encore ouvrir les paupières… Trouver l’énergie d’une nouvelle aventure… D’un pas las, le barbare se dirigea vers la fenêtre. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres. A l’horizon, derrières les collines enneigées, le soleil pointait doucement, laissant des éclats cristallins sur le nuage duveteux. Rien n’était plus beau que ce spectacle… Comment pouvait-on aimer autre chose et rechercher la chaleur ? Ce froid mordant qui croquait les chairs en s’infiltrant sous les vêtements…. Cette sensation d’être vivant… Il la recherchait… Surtout depuis ces dernières années. Au moins, l’homme savait qu’il n’était pas mort lui aussi, cette fameuse nuit où il avait tout perdu. Il plongea sa main dans la vasque située sur un cabinet sommaire afin de pouvoir faire sa toilette et se rafraichit le visage. Sa nostalgie commençait enfin à s’apaiser… Où était-il déjà ? Ransem ? C’était bien ça… Depuis une journée… Une semaine peut-être… L’alcool avait cette fâcheuse tendance à lui faire perdre toute notion des nuances… Et puis, ce n’était pas comme si le temps avait à présent la moindre importance.

N'y tenant plus, et malgré sa chemise de lin frêle, il ouvrit la fenêtre pour sentir cette brise vivifiante se manifester sur son torse. D’un coup, un frisson remonta le long de son échine, il ébouriffa ses cheveux et étira un sourire franc. Il aimait son pays, et espérait bien pouvoir trouver un jour un nouvel endroit où poser son maigre bagage.

Sans prendre la peine de refermer la fenêtre, il saisit son armure qu’il enfila, puis, devinant un groupe de chasseurs se dessiner au loin, il les interpella d’un signe de main. Sans attendre, Alric se rua sur sa hache, laissée dans l’un des coins de la pièce et bondit à l’extérieur pour rejoindre ses pairs.

- Alors… Une chasse à l’ours de bon matin ? Ca fait du bien, n’est ce pas ?

Le plus jeune d’entre eux se tint alors les côtes.

- Nan, mais mec, c’est fini la chasse, l’ours est déjà à la salle de fête, faut suivre un peu !
- Ah ouais ? Tu penses qu’en venant d’arriver, ma première pensée a été de me ruer vers la salle des fêtes pour me demander quels événements j’allais rater… merci du conseil, petit.

Celui qui paraissait être le chef de file s’avança devant le barbare et lui tendit la main.

- Aeeren. Excuse-le, il connait pas vraiment le monde, il est jamais sorti de Ransem.

En tant que bon vivant, le jeune homme serra sa main à son tour et lui sourit.

- Alric pour ma part. J’ai cru remarqué qu’en effet, ça avait l’air d’être un connaisseur… se moqua le jeune homme.

Il avança négligemment, interpellé tout de même.

- Dis-moi, cette fête, c’est à quelle occasion ?

Aeeren regarda de haut en bas le jeune homme comme s’il se doutait de l’objectif qui allait devenir le sien.

- Je pense que tu sauras bien assez tôt… Mais disons que notre chef y tient beaucoup, et c’est pas plus mal d’avoir des nouveaux venus. Ca.. égaiera la fête…
- MMmh je ne sais pas ce que tu imagines, mais je ne suis pas un ménestrel, je crois que tu t’es trompé de gars…
- Tu verras ça…

Sans attendre, Aeeren les guida vers l’intérieur où Alric se positionna à l’une des tables, prêt à se faire servir par les femmes. L’une d’entre elle découpait l’un des ours.

- Pas mal la jolie rousse…

© ASHLING POUR EPICODE




Mots : 683
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 33
Voir le profil de l'utilisateur




Varingua
Villageois
Mer 3 Aoû - 0:01
Varingua avisa les chasseurs qui revenait après avoir chacun soit aller poser ses affaires de chasses. Un regard de son père l'obligea a se remettre a la tache. Il avait menacer de prendre sa plus belle peau si elle abimé celle-ci. Elle entendit alors une voix qu'elle ne connaissait pas. Elle se força cependant a rester calme même si ce qu'elle avait entendu ne lui plaisait pas. Elle était la seule femme rousse dans la salle . Elle avisa alors Aeeren qui parlait avec le nouveau venu. Puis ses deux frères un petite sourire éclaira ses lèvres. Il allèrent vers elle tranquillement Et suspendirent la bête qu'elle puisse finirent de l'écorcher pour enlever la peau. Son frère, celui qui était le plus âgés des frères, lui demanda alors ce qu'elle comptait garder .

"La peau pour en faire du cuir. Et oui je te ferais ta nouvelle escarcelle t'en fait pas. "


Il lui posa amicalement un bras sur l'épaule avant d'aller retrouver le reste des jeunes qui commençait a se faire servir par les femmes arrivait. Varingua savait que cette journée de fête serait la pire de toute . son père avait invité trois ou quatre autre village a venir. Elle savait que seul les hommes seraient là. Ils allait boire, manger et honoré leur dieu pour tout ses bien fait. Elle aurait voulu esquiver mais son père avait été intraitable, elle serait a sa place. Elle entendit alors son père



"Aeeren qui est donc ce jeune homme ?
-Voyons c'est Alrik vous l'avez reçu il y a peu
-Ah oui . Alors encore bienvenue parmi nous. Amuse toi bien a cette grande fête. Il y aura des chant, de la danse à boire et a manger a n'en plus finir "


Il leur tapa sur les épaules et continua d’accueillir les autres hommes qui arrivait. De son coté Varingua aurait voulu pouvoir attacher ses cheveux mais elle n'avait pas le droit, elle devait rester calme et poser. Aeeren se tourna ensuite vers Alrik

"La jolie rousse comme tu dit est la fille ainée du chef, elle est chargé de préparer le cadeau pour le vainqueur du tournois. Mais aucune idée de ce que se sera cette fois-ci . Viens boire avec nous !!"


Il fallut encore un moment pour finir de s'occuper de l'ours. Un fois qu'elle l'eut découper comme il le fallait, elle le porta prés du feu ou toute les femmes aidait a la cuisson pendant que les plus jeunes servait. Varingua grimaça intérieurement, sa mère ne lui avait pas dit sa tache ce jour. Elle avisa son père qui lui fit signe de le rejoindre a coté de sa mère. Il y avait trop de monde pour elle. Elle avança avec grâce comme elle s'était obligé a le faire, tout en gardant le regard tourné vers le sol. Elle savait que si elle osait regarder son père lui ferait une vie quand tout les invité serait parti. Elle s’inclina devant son père et alla s'assoir a coté de sa mère un peu en retrait. Elle pu seulement lever la tête a ce moment la et regarda ses sœurs qui étaient souriante, timide et effacées tout en servant les invités. Ses frères comme tout les hommes buvait et riait fort. Son père se leva pour réclamer le silence

"Soyez tous les bienvenue , aujourd'hui nous allons fêter notre puissant Dieu Kira. En son honneur nous ferons un tournois de lutte a mains nues, à la hache et a l'épée....Le vainqueur recevra une magnifique peau d'ours. Mais maintenant amusez vous "

Varingua se pencha vers sa mère et lui murmura

"Mère pourquoi père a t il décidé qu'aujourd'hui je ne servait pas comme les autres
- ton père n'a rien dit devant toi, mais la plus part des hommes savent qui veut te trouver un époux. Non ne dit rien, même s'il trouve cela prendra du temps.
-non pas ça, je ne veux pas
-je sais mais laisse le faire, tu fera son scandale en privé. Ne nous fait pas honte "


Varingua ravala sa colère et serra les poings. Elle n'avait pas envie de cette vie effacer derrière un homme, a faire la cuisine et avoir des enfants. La jeune femme baissa la tête quand les premiers chefs des villages se levèrent pour saluer le discourt de son père

* à la première occasion je me sauve. *

Elle pensait cela mais elle savait qu'elle ne pourrait pas. Elle aurait vraiment du partir à la chasse tôt pour éviter tout cela, mais elle avait été surveiller par ses deux frère puis par ses cousins. Elle risqua un coup d’œil vers la table de ses frères et pu voir le nouveau venu. Il avait tout de la prestance d'un chef mais il ressemblait aussi a un sauvage.

*Faite que cette journée passe vite. Je n'ai qu'une envie c'est d'aller chasser *

Sa sœur lui apporta alors un verre avec du lait dedans. Elle aurait largement préféré de la bière comme les hommes mais elle n'avait pas le droit de se faire plaisir. elle aimait tellement boire avec ses frère au retour de chasse. Elle attendit que les ovations finissent et que son père prenne une gorgée pour boire avec délicatesse. Elle ne se sentait pas à l'aise avec cette tenue et cette façon de devoir se tenir

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Une longue journée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 2.08 - Une Longue Journée
» Discussion après une longue journée [Alexander]
» Après une longue journée de dur labeur... [PV]
» Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]
» Une longue journée en perspective... [Riri/Willy] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gardriaah :: Ayonie :: Torkol-
Sauter vers: