Forum de RP situé en fantasy médiéval où se mêle des oppositions entre anges, démons, et où les humains sont au coeur des turpitudes. Quel camp va prendre le dessus?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Ayonie :: Vendurie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un repas compliqué

avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 21
Localisation : Fort Fort Lointain
Voir le profil de l'utilisateur




Scipio Berwys
Néophyte
Mar 2 Aoû - 15:23
Dure journée, le soleil avait tapé plutôt fort dans les vignes. Et Scipio avait passé la journée courbé, à travailler pour gagner un peu d'argent. La chaleur ne le dérangeait pas plus que ça, bien au contraire, il aimait avoir chaud. Il avait trop souvent cru qu'il allait mourir de froid pour rejeter n'importe quelle source de chaleur. Mais le soleil, c'était une autre histoire. Le soleil l'éblouissait continuellement et lui donnait des migraines infernales. Et paradoxalement, il trouvait l'astre magnifique. Tellement lointain, et pourtant tellement présent… Fichue condition de vampire qui l'empêchait d'en profiter pleinement.

Mais il ne pouvait pas s'en plaindre. Si les gens apprenaient qu'il était vampire, ils le rejetteraient dans le meilleur des cas, essaieraient de le tuer dans le pire. Alors il travaillait, comme n'importe qui. Il n'avait pas besoin d'énormément d'argent, juste de quoi s'acheter des vêtements corrects. Il dormait dehors, le plus souvent au pied d'un arbre ou sur une de ses branches. Certains de ses employeurs lui avaient proposé de dormir dans la grange, mais il avait refusé à chaque fois. L'idée de se retrouver enfermé entre quatre murs alors qu'il était endormi, et donc vulnérable lui était totalement insupportable.

Et pour la nourriture… Il attendait que la nuit tombe, et attaquait la première personne isolée sur laquelle il tombait. Peu importe son âge ou son genre. En effet, il ne se nourrissait que tous les deux jours afin d'éviter d'attirer les soupçons. Etant incapable de se gérer réellement, chaque attaque qu'il conduisait menait obligatoirement à la mort de sa victime. Histoire de pouvoir rester une semaine au même endroit avant de reprendre la route, c'était la seule solution qu'il avait trouvé. Justement, là il avait vraiment faim. Ca le tiraillait, il ne parvenait plus à penser à autre chose.

Alors il se promenait, à l'écart des habitations, sur des routes peu empruntées. Les voyageurs, voilà les cibles qu'il priorisait. Comme ça, il faisait disparaître le corps, et personne dans les environs ne pouvait savoir que quelqu'un avait été vidé de son sang. La nuit commençait justement à tomber. Avec sa chemise blanche salie par les efforts de la journée, son pantalon noir et ses chaussures de la même couleur, il ressemblait à n'importe quel paysan du coin. Ses cheveux cachaient la presque totalité de son tatouage, et seuls ses yeux brillaient d'une drôle de lueur dans la pénombre. La faim se faisait de plus en plus profonde.

Un type passait justement. Il lui emboîta le pas, l'air de rien. Histoire de s'écarter un peu plus des habitations. Il ne l'avait jamais croisé, il ne devait pas être du coin. Parfait. Aussi silencieux qu'une ombre, il s'approchait de plus en plus. Et n'y tenant plus, il finit par bondir sur son dos. Technique qui avait fait ses preuves jusque là. Une main sur la bouche pour qu'il ne crie pas, l'autre qui essayait de maintenir les bras le long du corps, tandis que ses canines sortaient, prêtes à plonger aussitôt dans la gorge de sa victime afin de s'abreuver de son sang jusqu'à plus soif.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 02/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Hexiroth Arkendar
Membre de l'Ekklésia
Mar 2 Aoû - 16:09
Un repas compliqué
La traversée de la Vendurie et de la Triarie était quelque chose qu'affectionnait beaucoup Héxiroth. il lui paraissait retrouver une liberté dont il s'était totalement trouvé démuni ces derniers temps. En effet, il n'allait pas s'en plaindre.;Sirgarak repartait sur de bonnes voies, et mieux encore, leur ennemi héréditaire, Rahliel, était passée de vie à trépas. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres à cette pensée. Le démon tira une bouffée de tabac sur sa pipe, toujours pensif. Après tout... Rahliel, malgré ses coups tordus... Ils savaient ce qu'ils pouvaient tous espérer et surtout ne pas espérer d'elle.
Composer avec un autre Saigneur... Ce serait sans doute une autre affaire. D'autant plus que, tel que les choses s'annonçaient, il était plus que probable que les rahliens conserveraient cette haine viscérale envers les Lilithiens, malgré la perte de leur Maîtresse.

Après un nouveau soupir, Héxiroth ébouriffa les cheveux, se demandant comment tournerait cette réunion de mise au point prévue par le Haut Conseil. Il ôta son manteau pour le balancer sur l'une de ses épaules avant de reprendre la route d'un pas nonchalant. Rien dans son allure n'indiquait une quelconque urgence. Absolument pas pressé de retrouver d'emblée les obligations dues à ses nouvelles fonctions, le milicien profitait donc allègrement de tout ce dont il pouvait voir, quitte à faire des détours interminables.

Il devait retrouver Reiko, une elfe des ténèbres, acoquinée avec un vampire. Certes, le manoir où ce dernier résidait habituellement se trouvait entre Torkol et l'Argonas... Soit presqu'à l'opposée de l'Ayonie... Mais après tout... Aucun termes n'avait mentionné l'urgence d'une telle recherche. Il ne doutait pas de devoir rendre des comptes ultérieurement. Mais c'était de toute façon plus tard. Que devait il faire finalement ? Informer l'elfe sombre des récents événements qui avaient changé la face de Décadensiah ?  En effet, mis à part sans doute ce ciel rouge annonçant la mort d'un Saigneur, rien n'avait pu filtré jusqu'aux oreilles des alliés du Prince sur la strate. Mais à nouveau.. Où était l'urgence ?

C'est donc dans cet état de flegme avancée que continuait à progresser le démon. Peut-être que si ses pensées ne l'avaient pas tant préoccupée, il aurait constaté immédiatement qu'il était suivi. Pourtant ce ne fut pas le cas... D'un coup, Hexiroth fut victime d'un assaut qui n'avait rien d'humain, il aurait pu le jurer. Sans réfléchir, il attrapa son assaillant par le col pour le soulever de terre et le jeter au sol. Dans le même mouvement, le milicien dégaigna son épée dont la lame flirta allégrement avec la gorge de l'attaquant. Ses yeux si clairs d'ordinaire s'étaient noircis sous la colère, et, un genou sur le poitrail du jeune garçon, une main sur sa garde, il le maintint au sol en haussant un sourcil de surprise.

Il devait avoir quoi ? quinze, peut-être seize ans ?

- Je peux savoir à quoi tu joues, gamin ?


Face au danger qu'Héxiroth jugea comme écarté, le démon relâcha peu à peu son emprise tandis que sa colère commençait à se dissiper. Un sourire légèrement moqueur se dessina sur ses traits.

- T'as vu ton gabarit ? T'es sûr que tu veux continuer à jouer, là ?
 .
© ASHLING POUR EPICODE




674 Mots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 21
Localisation : Fort Fort Lointain
Voir le profil de l'utilisateur




Scipio Berwys
Néophyte
Mar 2 Aoû - 17:09
La faim était réellement sa pire ennemie. Elle l'avait toujours été, depuis sa plus tendre enfance. C'était à cause d'elle qu'aucun esclave ne voulait s'occupait de lui. C'était à cause d'elle qu'il était toujours seul. Et c'était à cause d'elle que rien de tout cela ne changerait jamais. Elle était toujours présente, dévorante, prête à prendre le contrôle de son corps sans même qu'il ne puisse y faire quoi que ce soit. Elle prenait d'abord place dans son ventre, puis dans sa tête, puis dans tout son corps. Elle tambourinait à ses tempes, en l'empêchant de réfléchir clairement. Une bête vicieuse.

Sans elle, il aurait vu l'épée du type, et il ne l'aurait jamais attaqué. Il avait survécu jusqu'ici, mais visiblement sa faim prenait le dessus, toujours plus, refusant de lui laisser le moindre répit. Ce n'était pas rare que des voyageurs se baladent armés, mais l'épée du type qu'il avait attaqué était de bien meilleure qualité. Une erreur. Il avait agi sans réfléchir, une fois de plus. La faim avait gagné. Et maintenant il se retrouvait comme un imbécile, immobilisé au sol, le genou de celui qui devait lui servir de repas sur son poitrail, l'empêchant de respirer correctement. Et une lame de qualité sous la gorge. Bien joué, Scipio, t'as tout gagné. Dit au revoir au monde, c'est la dernière fois que tu le vois… Si sa pire ennemie était la faim, sa pire crainte, c'était la mort. Il se jouait d'elle depuis sa naissance, mais il fallait bien qu'elle le rattrape un jour ou l'autre. Tous égaux face à la mort…

Terrorisé, l'adolescent observait le type qui le maintenait au sol. Qu'est ce qu'il attendait ? Quitte à le tuer, autant le faire rapidement, pas la peine de faire des manières. De toute façon, Scipio semblait totalement paralysé par la peur. Il n'essayait même pas de se débattre. Il se contentait d'attendre le coup qui ferait de lui un cadavre supplémentaire sur le bord du chemin. Mais le coup ne venait pas.

- Je peux savoir à quoi tu joues, gamin ?

Jouer, sérieusement ? Comme si il avait que ça à faire… Il avait juste faim. Tellement faim… Il regarda la gorge du type. Il pouvait entendre le sang envoyé par le coeur passer à travers son artère à toute vitesse. Si seulement il pouvait juste planter ses crocs dedans… Sentir le sang chaud dans sa bouche, puis couler dans sa gorge… Reprend tes esprits, Scipio, le seul sang qui risque de couler là, c'est le tien… Mais l'emprise qui le maintenait au sol était de moins en moins ferme. Se pouvait-il qu'il le laisse partir ?

- T'as vu ton gabarit ? T'es sûr que tu veux continuer à jouer, là ?

Scipio n'essaya pas de se défaire de son emprise totalement afin de s'enfuir. La peur le tenait toujours cloué au sol plus sûrement que le type et son épée. Il secoua alors la tête de gauche à droite, les yeux emplis de terreur.

- Non… J'voulais juste…

Manger. Il voulait juste manger, sauf que pour lui un morceau de viande et une pomme ça suffisait pas. Il lui fallait du sang. Et là il était en manque. Mais il ne pouvait pas dire ça. Il ne pouvait pas dire qu'il était un vampire, sinon il n'aurait vraiment plus aucune chance de s'en sortir. Il lâcha alors :

- J'suis désolé…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 02/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Hexiroth Arkendar
Membre de l'Ekklésia
Mer 3 Aoû - 0:49
Un repas compliqué
Hexiroth observa un instant son adversaire. Pouvait-il encore parler d’adversaire compte-tenu du contexte ? Ce dernier semblait terrorisé… Et pourtant… N’était-ce pas lui qui l’avait attaqué ? Le démon fit un signe négatif de tête, clairement amusé. Il serait si facile de lui donner un leçon… Juste de l’effrayer un peu… Simplement comme ça… Mais un peu.. Pour le plaisir.

A contrecoeur, il se releva. Le gosse paraissait à présent être la victime et lui le bourreau. Etonnant quand on y pensait… Il l’avait coincé et pris de court.. Pour… rien en fait… Même pas une réponse valable. Le milicien analysa sa lame rougie par le sang de son agresseur. Négligemment, il l’essuya sur les vêtements sale du gosse. Vu l’état, il devait être un de ceux qui bossaient dans les champs. Pourtant, se faire attaquer de la sorte par un humain aussi jeune… Hexiroth continuait à avoir quelques doutes. Peut-être voulait-il gagner encore un peu de temps et savourer toujours cette fameuse liberté… Toujours est-il que, finalement, le démon se décida à pousser toujours un peu plus le jeune homme.

- Tu voulais juste... ?

Le sourire taquin sur les lèvres, le milicien porta sa main à son oreille, comme s’il cherchait à entendre un son inaudible.

- Tu m’excuseras, mais je ne penses pas avoir compris… C’est pas que c’était mignon là ta petite danse, mais j’aimerai en comprendre le sens..

N’importe qui verrait la différence de taille, de force… Ce n’était pas toujours le seul critère, mais de ce que le démon avait pu constater, le jeune homme n’était pas non plus un expert de l’art du combat… Ni l’un des plus perséverant. Il ne paraissait pas non plus fou. Même si son regard avait un éclat particulier. Alors… Qu’est ce qui avait pu fausser son jugement de la sorte… ?

- Désolé.. J’ai l’impression que c’est un peu facile, petit. Qui es-tu ?

En soit, le nom du gosse ne serait pas intéressant.

- Qu’est ce que tu fous seul sur les routes alors que tu ne sais même pas tenir debout ?

Suspicieux, le membre de l'Ekklésia le fixait intensément.

- En fait, je veux savoir simplement quel est ton but ? Me fait pas croire que ça t'as prit comme ça, juste par envie..

Le sourire d'Hexiroth devint plus féroce, prêt à agir pour le faire parler.
.
© ASHLING POUR EPICODE




505 Mots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 21
Localisation : Fort Fort Lointain
Voir le profil de l'utilisateur




Scipio Berwys
Néophyte
Mer 3 Aoû - 14:35
Lorsque le type se releva, la respiration de Scipio reprit. Il ne s'était même pas rendu compte qu'il l'avait retenu. Il se redressa alors en position assise. En voyant l'épée s'approcher une fois de plus de lui, ses muscles se raidirent. Il voulait partir, loin. Mais son corps refusait de faire ce que lui ordonnait son cerveau. Il fixait toujours l'homme, et lâcha un discret soupir en constatant qu'il essuyait simplement sa lame sur sa chemise. La dernière qui lui restait, et elle était maintenant couverte de sang.

De sang ? Il passa sa main sur sa gorge, et sentit effectivement le liquide poisseux et chaud. Il regarda sa main à présent couverte du nectar rouge. Il n'avait pas senti qu'il était blessé tellement il avait peur. Et faim. Si faim… Il observa sa main, toujours davantage, les yeux brillants d'envie. Il pourrait peut être juste la lécher… Ca ferait peut être du bien, ça calmerait peut être son estomac. Non, il devait se retenir. Ne jamais laisser deviner ce qu'il était s'il voulait vivre. Avec lenteur, il reposa sa main au sol. C'était difficile. Très difficile. L'odeur de son propre sang augmentait sa sensation de faim. Et maintenant il ne sentait plus que cela.

Il fit un effort de concentration intense pour reporter son attention sur le type qu'il avait attaqué. Il lui parlait d'ailleurs. Si l'adolescent avait cru un instant qu'il le laisserait peut être partir, l'interrogatoire qu'il lui faisait subir à présent le fit douter. Trop de questions. S'il répondait la vérité, il risquait sa peau. Mais il n'était pas du tout en capacité de mentir correctement. Son esprit fonctionnait au ralenti à cause du manque de sang. Et à bosser toute la journée en plein soleil, il avait perdu énormément d'énergie sans compter la fatigue du travail de base.

Il finit par se relever, ses jambes acceptant enfin de le porter. Il balaya les environs du regard. S'il pouvait atteindre les arbres, il pourrait sans doute le semer. Mais les arbres étaient à plusieurs mètres. Il devait gagner du temps et il s'enfuirait dès qu'il le pourrait. Après il n'avait plus qu'à espérer trouver une nouvelle proie rapidement. Il donna quelques tapes sur son pantalon inconsciemment pour retirer la poussière. Drôle de réflexe dans un moment pareil. Il vit alors le sourire de son interlocuteur. Ca ne laissait présager rien de bon… Invente un truc, Scip', grouille toi si tu veux pas devenir un cadavre de plus sur le bord d'un chemin… Il reprit alors la parole d'une voix blanche :

- Je… C'était juste un pari avec quelques gars du village… J'devais ramener la bourse d'un voyageur… C'était stupide, j'suis désolé…

Le gamin se maudit intérieurement. La prochaine fois tu diras la vérité. Ou tu la fermeras. N'importe quel idiot saurait que tu mens là… Déjà que t'as jamais été très doué pour ça, quand t'as la dalle c'est pire que tout. Il lança un nouveau regard vers les arbres. Tellement loin… Et surtout, il devait passer devant lui pour les atteindre. Mais il devait tenter le tout pour le tout là. Il rassembla ses dernières forces afin de faire appel à sa vitesse vampirique. Il donna une puissante impulsion de la pointe de son pied, et tenta de passer à droite de l'homme, afin d'atteindre le couvert des bois en une ligne droite. Mais dans le genre tentative de fuite foirée… Il avait fait fort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 02/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur




Hexiroth Arkendar
Membre de l'Ekklésia
Jeu 4 Aoû - 23:52
Un repas compliqué
Le gosse se relevait. Doucement, toujours avec la même faiblesse qui s’emparait de lui. Il tenta néanmoins de se justifier. Le démon écouta les propos du gamin. Un défi ? Probable oui. Mais si c’était le cas, s’attaquer un homme tel que lui lorsque ce petit avait quoi… quinze ou seize ans.. Taillé comme une brindille, courageux comme un mumu… Rien ne justifiait cet assaut.

- Stupide, je le reconnais. Mais à moins que ma bourse ne se trouve dans mon cou… J’ai quelques doutes sur tes propos.

Hexiroth ne retint pas un rire moqueur. Curieux garçon prit d’une pulsion particulière, il attaquait mais ne paraissait pas vraiment l’assumer derrière. Et le démon ne pensait si bien estimer la situation. A peine son agresseur se retrouva sur pied que celui-ci commença à détaler à une vitesse qui n était pas humaine. Le membre de l Ekklésia se tint alors les côtes et explosa de rire. Néanmoins, sans attendre, il invoqua deux ou trois larbinos. Ces créatures que seuls ceux de son sang pouvaient voir ou entendre et qui ressemblaient à des sortes de lézards à piques… Ils apparaissaient et lui obéissait. Il suffisait qu il y pense pour que ces derniers agissent. Et.. là, tout de suite, son désir était simple : attraper le fuyard et l’immobiliser. Aussi, à peine eut-il formulé cette pensée que deux des larbinos se jetèrent sur les jambes de Scipio, tandis que le troisième s’était jeté sur son dos pour l’attirer en arrière.

Amusé par le spectacle, Hexiroth éclata de rire et se prépara tranquillement une pipe avant de se diriger vers son détenu. Lâchant quelques bouffées de fumée, il avança avec nonchalance vers le vampire. Et lui asséna un franc coup dans le dos.

- Eh bien, gamin, tu me fausses déjà compagnie ? Ca me déçoit… Un peu de témérité, merde… Un peu d’action, de réactions même…

Son rire se fit moqueur. A vrai dire, la réaction était telle que c’en était divertissant.

- Donc… Je suppose que c’est un nouveau pari ? A qui court le plus vite, c’est ça ? Et tu viens de perdre…

Son visage devint plus sérieux.

- En revanche, cette course… Je dirais bien que c’était l’utilisation de pouvoir plutôt spécifique. Quelque chose de ne pas humain… Et… J’aimerai beaucoup qu’on ait un dialogue franc gamin. Alors… Réponds-moi. Qui es-tu ? Et qu’est ce que tu me voulais ? Je veux bien que tu sois un peu con, mais je suppose que même pour toi, il y a des limites…

Le larbinos se promenait sur le dos de Scipio, plantant régulièrement ses griffes dans sa chaire.

 .
© ASHLING POUR EPICODE




546 Mots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 31/07/2016
Age : 21
Localisation : Fort Fort Lointain
Voir le profil de l'utilisateur




Scipio Berwys
Néophyte
Ven 5 Aoû - 1:25
La course du jeune vampire fut rapidement interrompue. Il sentit brusquement des poids au niveau de ses jambes et de son dos, ainsi que des griffes qui lui pénétraient la chair. Il fut bientôt totalement immobilisé, à quelques mètres à peine des arbres qu'il voulait tellement atteindre. Il entendit alors le rire de l'homme et un frisson le parcourut. Il lui lança un regard terrorisé, et regarda ses jambes, sans y voir quoi que ce soit. C'était quoi ce truc encore ? Pourquoi il ne pouvait plus rien faire et qu'il avait l'impression que des griffes se plantaient dans la chair alors qu'il n'y avait rien du tout ? C'était qui ce type, d'où il sortait ?

Scipio serra les mâchoires lorsque l'homme lui asséna une tape dans le dos. Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il était sensé faire à présent. Le type se foutait ouvertement de lui parce qu'il avait essayé de s'enfuir, mais d'un autre côté, il voit mal ce qu'il aurait pu faire d'autre, c'était la seule solution envisageable. Mais maintenant, il était totalement à la merci d'un mec qu'il était sensé bouffer à la base. Et il avait toujours aussi faim. Super…

Il ne répondit pas à ses moqueries, se contentant d'attendre qu'il ait fini en gardant la tête légèrement baissée, les yeux rivés au sol. Il réfléchissait. Ou du moins il essayait. Mais trouver de bonnes idées alors que la seule chose à laquelle on parvient à penser clairement c'est à la faim dévorante qui ronge ses entrailles, c'est pas ce qu'il y a de plus simple. Il essaya à nouveau de bouger, sans résultat. Et ce truc qui était dans son dos commençait à lui faire sérieusement mal. Il pouvait sentir des gouttes de sang perler et glisser le long de sa peau. Ses mâchoires se serrèrent un peu plus, ainsi que ses poings. Il était complètement fichu.

Le type voulait un dialogue franc… Et il avait bien compris qu'il n'était pas humain. Mais qu'est ce que ça pouvait lui faire, il pouvait pas simplement continuer sa route et lui foutre la paix ? C'est toi qui l'a attaqué, Scip'… Oui, bon, l'autre avait plutôt une bonne excuse. Mais tout ce qu'il voulait maintenant c'était partir, très loin. Enfin, il voulait manger et ensuite partir très loin. Chaque chose en son temps. Mais là, c'était plutôt mal barré. Foutu pou foutu, autant dire la vérité à l'autre, avec un peu de chance il le laisserait partir ensuite. C'est ça, pis il va gentiment te filer une nouvelle proie aussi… L'adolescent poussa un profond soupir avant de lâcher d'une voix peu sonore :

- Je… Je voulais juste manger… J'ai faim…

Jamais il n'avait dit à quelqu'un ce qu'il était. Et l'information avait un mal fou à franchir ses lèvres. Toujours sans regarder l'homme, les yeux rivés sur un caillou du chemin, il reprit, d'une voix tout juste audible :

- J'suis un vampire…

Voilà, c'était dit. Maintenant, il avait plus qu'à attendre que l'autre le bute. Parce que c'était comme ça que ça allait finir, personne ne voulait de ceux de son espèce. Ils étaient trop dangereux, trop imprévisibles. Alors que lui voulait simplement vivre sa vie, il avait fallu qu'il doive se nourrir de sang pour survivre, et c'était vraiment pas le genre de trucs qui s'acceptaient facilement.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Un repas compliqué
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Repas du tournoi
» Réflexion autour d'un repas [PV]
» Un bien beau repas satisfaisant [Rp terminé]
» Repas triste
» Eviter de se sentir ballonné après les repas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gardriaah :: Ayonie :: Vendurie-
Sauter vers: